jeudi 29 décembre 2011

à quelques heures...


Un grand merci à Fabrice Bienvenu, de l'agence Ganapati (et du Pont Gourmand à Vouvant) pour m'avoir réalisé ce logo. Nous avons bien communiqué pour en arrivé à ce résultat.
Le but étant d'offrir une identité visuelle claire liée à la fois à l'activité boulangère (sans la nommer) et à un périmètre territorial bien défini (au bord du Dropt).
J'ai choisi cette appellation "La Ferme Sereine" en raison de mon besoin de transcender l'endroit émotionnellement bien connu et d'en faire un lieu de paix et d'harmonie (ce qui ne fût pas toujours le cas dans le passé).

Me voici à quelques heures du début officiel de mon activité de Paysan-Boulanger.
Ce sera effectif le 1er janvier 2012. Je reprends donc la Ferme de 15 ha située à Lalandusse.
Ces dernières semaines ont été riches en expériences et essais.
J'ai acheté déjà ma remorque double essieux qui sera la pièce maîtresse pour "faire" les marchés.
Sur celle ci est déjà installé un four à bois, un frigo "trimixte" (gaz, 24v, 220v), des meubles d’étalage et des espaces de rangement, le tout couvert bien sur en cas de pluie.
J'ai encore à peaufiner mes finitions.
J'espère pouvoir être fin prêt à la mi-mars pour débuter l'activité "marchés" sur les places de nos villages ou bastides médiévales entre Dordogne, Gironde et Lot-et-Garonne.
Pour certains lieux, la présence des marchés hebdomadaire existe depuis 1256 soit 756 ans d'existence... je ne suis pas le premier !
C'est à côté de Saint-Nazaire à Saint-Malo-de-Guersac exactement que j'ai acheté d'occasion le four "Soupart" de David Moëssard. J'ai fait aujourd'hui, le 29 décembre 2011, mon premier essai de cuisson de pains. Bilan très satisfaisant, ça rend exactement le résultat souhaité.
Je suis heureux de mon acquisition.
Côté financement, c'est "LaNef" qui m'a accordé le prêt, reste à avoir l'accord de la caution "Aquitaine Active", rendez-vous est pris pour le 30 janvier 2012... à suivre
J'ai tous les devis des artisans, il ne me reste plus que le feu vert de la caution pour enclencher les travaux de réalisation du fournil.
En attendant, je fait des essais de four dans une pièce annexe du bâtiment qui accueillera le fournil.
Voici la gamme prévue pour être vendue sur les marchés :
> Crèpes (produit d'appel)
> Tourtes paysannes au Poulet (en part à emporter)
> Tourtières du Dropt (pour 4 ou 6 personnes)
> Pains au levain pur (farine biologique)
La présence du four sur les marchés dans les villages longeant le "Dropt" ainsi que la fabrication sur place de crêpes favorisent une activités permanente sur le stand. C'est une animation vivante que je recherche afin de générer du flux, vecteur de vente.

mercredi 2 novembre 2011

Un super bon stage "pain bio au levain pur" en Bretagne

Sous le regard et l'expertise d 'André Houguet, "La clé de Voute", Boulanger et fabricant de four à bois

nous avons eu la surprise de voir la télévision locale venir nous filmer et m'interviewer !


http://www.pulceo.com/videos/guenouvry/portraits/des-stages-pour-fabriquer-du-pain-bio

Stage très passionnant et bien animé par un vrai pro du pain bio. André Houguet est riche d'expérience et modeste comme les passionnés.
Merci encore à l'accueil de la Bretagne !

lundi 10 octobre 2011

Du Rêve à la Réalité !



Pourquoi aller chercher bien loin ce que je peux faire ici et maintenant ?


C'est un travail accompli de plus de cinq ans avec mon ami et Psycho-thérapeute, Pascal Kimmerlin, de La Rochelle, qui a permis années après années, d'expériences en actes symboliques, de pleurs et d'encouragements, d'éloignement et détestation du lieu, en rapprochement et neutralisation des émotions, de retrouver une liberté émotionnelle.
Des expériences qui ont été fondatrice de l'"être", aujourd’hui de 44 ans.

Le but initial de ma démarche thérapeutique n'a jamais été lié à un quelconque projet sur cette ferme. Mais ce fût la conséquence de ma démarche.

Créer un projet autour de la Ferme familiale m'avait toujours été psychologiquement impossible car ce lieu symbolisait pour moi des moments peux agréables mélangés à d'autres plus doux.

A un moment précis ma perception des lieux à été différentes et j'ai pu envisager sereinement ce projet.



Oui, ce lieu est tout simplement devenu un endroit ou j'ai vécu des expériences nécessaires à ma vie.
Oui, J'ai enterré les émotions et les expériences traumatisantes.
Oui, je laisse place à l'écriture d'une nouvelle page de vie,
Oui, je crée un lieu paisible et serein.

Par joie, je peux désormais travailler et œuvrer avec la distance nécessaire.
Je me sent LIBRE et je suis enfin LIBRE

-----------------------------------------------------------------------------

Ceci étant dit et pausé.

Je travaille depuis trois semaines à l'élaboration d'un projet de reprise de la ferme :
> création d'un business plan agricole
> élaboration de la structure familiale foncière (SCI)
> élaboration de l'entreprise locataire de la SCI (EARL)
> conversion en agriculture biologique
> création d'un fournil
> Créer un concept original, étudier les marchés locaux
> mise en place de la commercialisation des produits sur les marchés
> activité touristique (camping accueil paysan) en complément
> utiliser en complément la traction animale
> poules pondeuses et poulets...

samedi 18 juin 2011

Perspectives



DEPUIS...
Je connais déjà la presse, créer et concevoir un journal, le dessin industriel, le gardiennage, le travail d'été à pousser du grain dans un moulin, démonter un moteur de 504, traire les vaches, conduire les tracteurs, labourer, passer les outils sur la terre, conduire les voitures, les bateaux, les auto tamponneuses, prier, penser, réfléchir dès fois un peu trop, parler dès fois aussi un peu trop aussi ! ramasser les fraises et planter des radis.
Me fâcher et revenir mais aussi me fâcher être blesser et partir ! Gaver des oies, faire des câlins aux chats et aux chiens aussi, mais je préfère les chats quand même.
Ramer dans la barque sur le Dropt à Lalandusse, me marier, être joyeux ambitieux et tout perdre mais garder l'essentiel, voir un être grandir qui est mon fils Arnaud, hélas pas assez longtemps, Nager en piscine et dans la mer, admirer le lagon et les étoiles de mer et autres merveilles, être à l'accueil et écouter les clients longtemps...
Aimer être sobrement et discrètement gay, prendre le poids des responsabilités d'une entreprise, connaître la perte de tranquillité en recevant factures et autres gentillesses, le stress avec la course au chiffre !
Être impuissant sur les bancs d'un tribunal, la solitude d'anniversaire seul, la solitude d'anniversaire trop nombreux et la joie d'anniversaire comme j'aime.
Les tensions familiales et son autre versant qu'est la complicité de certain(e)s, l'affection de ma mère, le regard de mon père, la tendresse de ma grand-mère et la grandeur de mon grand-père, être le "petit" dernier et le rester longtemps pour certains, être moquer par des semblables qui passe leurs craintes dans la parole, être admirer et encourager par ceux et celles qui m'aiment.
Être soldat, sortir de la fosse du parcours du combattant, apprendre le créole, démonter une 2cv, vendre des journaux dans un kiosque à Paris, faire des excès et des bêtises, être baptiser par immersion à l'âge adulte, prêcher, chanter, ne plus croire à rien et construire une spiritualité pacifiée, apprendre à connaître et vivre avec le pendule, les énergies, les chakras, les auras, l'amour plus grand que moi. Faire un mur en paille et crépir à l'argile, pétrir une pâte à pain et la faire pousser pour la cuire dans un four, faire des brioches vendéennes, avoir peur, être trop confiant, être angoissé de ne pas y arriver (mais arriver à quoi ?), rêver et retrouver la réalité et rêver de nouveau !

Et AUJOURD'HUI...
Et oui, j'ai envie de connaître les chevaux, la menuiserie, la traction animale, créer un gite d'accueil, accueillir des pèlerins de Compostelle et des touristes, faire du pain, des confitures, biner mon jardin, jouer à la belote, faire des randonnées à la montagne, du canoé, du bateau en mer, rire entre ami(e)s, aimer la Vie, partager des moments inoubliables avec des membres de ma famille.
Conduire une calèche ou chariot à cheval ou âne, faire du feu dans la cheminée bien blotti dans une couverture, entendre la pluie tomber, me dorer au soleil, voyager à pied, produire mon électricité et être autonome, troquer et échanger, encaisser et vendre mes pains et autres savoir, consulter un Oracle, faire du yoga, lire et relire, écrire mes pensées, se souvenir, pleurer aussi, crier seul en courant dans la montagne, dormir, jouir de plaisir, apprendre la vannerie, faire des paniers, couper du bois et faire des fagots, enfiler des chaussons bien chauds en hiver, avoir la peau doré en été par les ardeurs du soleil, avoir des poules, ramasser les œufs pour faire des omelettes.
Apprendre à m'aimer et à aimer mon corps, partager des moments de vie avec mon fils, trouver de l'eau et creuser un puits, échanger de la complicité et de l'amour avec des ami(e)s, caresser un bon gros chien, un Pyrénées par exemple, boire à la source, travailler avec le soleil et respecter les cycles lunaires, honorer la terre et ses produits, aimer et bénir mes semblables et tout ceux qui vit sur terre, bien placer son lit pour bien dormir, écouter et encourager, manger des légumes, ramasser des champignons dans les bois, des cèpes, oui des cèpes, hummm... je veux vivre... Tout simplement

Frédéric CHANIER
Samedi 18 juin 2011
à Vouvant

dimanche 8 mai 2011

dire...




Le meilleur moment pour planter un arbre
c'était il y a 20 ans,
le deuxième meilleur moment,
c'est maintenant !

(Proverbe africain)

mardi 3 mai 2011

Un projet de vie



La sobriété heureuse nous est chère, c'est un concept développé avec brio par Pierre Rabhi.
C'est aussi une quête de vie plus juste et simple en contact respectueux avec notre mère nature et ses occupants de tous règnes (animal, végétal, minéral).

Nous souhaitons vivre au plus proche d'idées simples et éprouvées dans le temps.
Les excès des années cinquante à nos jours sont responsables de tellement de maux que nous ne pouvons pas guérir sans prise de conscience de tous (empoisonnement des nappes phréatiques par les pesticides, dévitalisations des terres par les engrais et autres traitements, pollution des mers par les plastiques issues du pétrole, remembrement foncier qui nous prive de nos paysages de paix et de biodiversité...)

La dépendance de la marchandisation des ressources simple et naturelle comme l'eau, l'énergie, les fruits et légumes, retrouver le chemin du jardin et s'éloigner du jeton de caddie !

Sauvegarder les méthodes millénaires et nos savoir ancestraux.
Fabrication du pain, moulure de la farine (grâce au vent ou à l'eau), mise en culture de semence ancienne le moins hybridé possible pour une meilleure assimilation pour nos organismes.

lundi 7 mars 2011

Formation boulangère passionnante !



Depuis septembre 2010, me voici en formation de Boulanger (CAP) au CFA de Saint-Michel-Mont-Mercure (85). Je suis en alternance dans la boulangerie de La Caillère Saint-Hilaire chez Eric Trigatti -Maître-Artisan - patient et pédagogue.
J'ai l'occasion aussi de rendre visite à Laurane Mallet, dans le Ferme bio de Chassagne à Villefagnan (16) ou la ferme et Boulangerie bio de Saint-Saturnin-du-Bois (17)

J'ai fait le choix de la formation avant la mise en pratique, quelques soit le projet !